Remords

Publié le par Lisa Dawn

On m'a dit que dans la vie, il vaut mieux avoir des remords que des regrets.

Il vaut mieux faire les choses et se dire qu'on n'aurait pas dû, plutôt que de se dire toujours "si je l'avais fait, tout aurait été tellement mieux".

C'est complètement con.

On peut facilement renverser le point de vue de toute façon. On peut avoir des remords (s'en vouloir pour une faute morale) parce qu'on n'a pas agi quand on savait qu'on pouvait intervenir.

Et on peut avoir des regrets après avoir fait mal et se dire que si on avait fait autrement, si on n'avait rien fait, les choses iraient bien mieux.

Mais admettons que quand on voudrait ne pas avoir fait quelque chose, on a des remords.
Eh bien j'en ai.
Et le dire à des inconnus ne changera rien.
Et le dire à ceux qui pourraient comprendre, non plus.
Et en parler encore n'effacera pas la bêtise, l'aveuglement et la naïveté dont j'ai fait preuve. Le doute et la perte de confiance dont je suis responsable ne vont pas se dissoudre dans le silence ou les mots, ils resteront là, longtemps, peut-être toujours.

L'irrémédiable me terrifie.
Les deuxièmes chances n'existent pas, il reste toujours une trace de la première.

Moi qui ait tant mimé la perfection, me voilà pitoyablement mauvaise.

On m'a répété que j'étais intelligente, mais je vous assure, je suis une petite conne.

Je vous le dis parce que c'est parfois plus facile de dire ce qu'on pense à quelqu'un d'impalpable et d'invisible plutôt qu'en regardant quelqu'un qu'on aime dans les yeux.
C'est plus facile mais ça ne sert à rien et ceux qui vous aiment ne comprennent jamais pourquoi vous n'êtes pas venu leur parler à eux. Et en effet, ça n'a aucun sens.

 

PS : J'ai désactivé les commentaires. Et je ne répondrai pas aux questions, même si elles viennent de ceux qui m'aiment. Si vous ne voyez pas de quoi je parle, c'est que ça n'a aucun intérêt pour vous et que vous n'avez aucune raison d'en savoir davantage. Je vais bien et il n'est rien arrivé de "grave". Je m'en veux, c'est tout.

Publié dans Presque pas mal

Commenter cet article